Arts joailliers : le gouaché

Comme toute création, la pièce joaillière naît d’une intuition, d’une idée, d’une inspiration… Le premier travail consiste donc à produire des schémas, des croquis, et à les dessiner sur papier.  Le dessin exprime la vision créatrice de l’artiste qui conçoit le futur bijou. Une fois le projet validé, il est traduit en couleur, sous les traits d’un gouaché. Il rend compte des matières et suggère l’illusion du relief. Référence absolue pour tous les acteurs de la réalisation du bijou, le gouaché constitue aussi une œuvre d’art en soi.

FullSizeRender(11)

Exécuté à main levée, le croquis témoigne des recherches sur la forme, le volume, et les proportions. Puis à l’aide d’un pinceau très fin, l’artiste-peintre exécute le gouaché. La gouache, très pigmentée, permet de rendre au mieux l’éclat des pierres et suggère, grâce au clair-obscur, l’illusion du volume. Le gouaché est en général réalisé sur un papier cartonné de couleur (en général gris), pour faire ressortir les pierres, le diamant en particulier. Par convention, la lumière provient de l’angle supérieur gauche.

Par la suite, le joaillier examine attentivement le gouaché  pour s’assurer de la faisabilité du projet et l’expert gemmologue rapproche les pierres du dessin.

FullSizeRender(11)

La première étape consiste à réaliser les traits du bijou, au stylo noir très fin.

Ensuite, les ombres et les parties sombres sont réalisées à l’aide d’un lavis de noir. Puis les couleurs de fond sont ajoutées en lavis sur l’ensemble des gemmes qui composent la pièce joaillière.

Puis, les zones de reflets, sur les faces et les arrêts des gemmes sont appliquées avec un pinceau très fin (000 voire 000000).

Les autres matières qui peuvent composer la pièce sont traitées de la même façon (perles, métaux, etc…).

FullSizeRender(120)

Les couleurs utilisées dépendent bien évidemment des gemmes. Dans l’image ci-dessus, sont précisées les couleurs que j’utilise pour mes gouachés.

IMG_2298

Les photos suivantes présentent mes dernières créations.

Les signes du zodiaque stylisés, ici le bélier (aigue-marine et diamants sur or blanc) et le taureau (émeraude et diamants sur platine), une bague (aigue-marine et saphir sur or blanc) et un pendentif (aigue-marine, cordon cuir).

La clef de sol (Aigue-marine, saphir, diamants, perle de Tahiti sur or blanc), la syllabe sanskrit AUM (Saphir, améthyste, tanzanite, diamants et perle naturelle sur or blanc) et l’esperluette (Émeraude, rubis, diamants noirs et blancs, perle naturelle sur platine).

6 réflexions sur “Arts joailliers : le gouaché

  1. BonjourJean_Martin Merci pour ton article sur le procédé de « gouaché »qu ‘on ne connaissait absolument pas Exposé d’ailleurs très intéressant , clair et très compréhensible à notre niveau Tes réalisations sont impressionnantes de précision ;on les croirait réelles Et prêtes à les porter .En tout cas bravo pour ces superbes »gouaches » Bonne journée Bisous

    >

    J'aime

  2. Article très intéressant. Toutes mes félicitations pour ces créations qui ne demandent plus qu à prendre vie ! J en porterais bien quelques unes d ailleurs…😊😉👌

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s