Nymphéas en aquarelles minérales

Les Nymphéas de Monet sont les peintures à l’huile qui sont probablement les plus associées à l’impressionnisme. Néanmoins le premier tableau à ouvrir la voie à ce nouveau courant artistique du XIXème siècle est « Impression, Soleil Levant… » du Maître de Giverny. Ce titre est donné sarcastiquement à un tableau de Claude Monet, représentant le port du Havre, dans une ambiance matinale, brumeuse, associant des bleus et violets à l’orange du soleil et de ses reflets.

Dans les Nymphéas, comme d’en bien d’autres toiles, Monet exprimera ses théories impressionnistes, notamment le fait que le sujet de la peinture n’est pas l’objet traité, mais la lumière qui le baigne, l’atmosphère : en d’autres termes le véritable sujet de la peinture n’est pas l’objet mais ce qui se situe entre ce dernier et le peintre…

Claude MONET, peintre des séries (cathédrale de Rouen, meules, peupliers, etc.), a peint environ quelques 250 nymphéas, dans les formats les plus divers : de toiles aux dimensions classiques aux immenses toiles conservées au musée de l’Orangerie, en passant par des formats plus surprenant comme des toiles rondes, appelées tondo.

Pour ces Nymphéas, Monet y mettra tout son génie de peintre de la lumière, des ambiances, de l’atmosphère.

En tant que peintre passionné par l’impressionnisme et en particulier par Monet (et Van Gogh bien sûr, mais qui est plus post-impressionniste !) , j’ai choisi de revisiter ces nymphéas, sans les copier exactement mais en reprenant l’objet de la peinture qu’est le bassin aquatique avec des nénuphars et en utilisant l’aquarelle comme médium, lumineux, transparent qui convient particulièrement à ce que je souhaitais exprimer. En effet, c’est l’aquarelle qui devient mon véritable sujet pour cette série (mon médium favori…).

Afin d’aller plus loin dans ce travail, j’ai fait le choix de n’utiliser que des aquarelles Primatek de la marque américaine Daniel Smith, qui sont des aquarelles à base de minéraux naturels comme le lapis-lazuli, les turquoises, l’amazonite, la diopside, l’améthyste et la rhodonite pour le rose des nénuphars… rendant alors non seulement l’atmosphère comme sujet mais également la couleur dans sa plus pure forme cristalline naturelle…

2 réflexions sur “Nymphéas en aquarelles minérales

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s